Journalisme technologique - Presse & TV

En plus de mon activité d’auteur de nombreux livres sur les technologies, je collabore régulièrement dans la presse principalement pour du journalisme technologique (écosystème des technologies, marketing, communication, technique, startups, etc.). Mon activité régulière dans ce domaine est actuellement d’etre secrétaire de rédaction du magazine Programmez. J’ai également d’autres activités professionnelles et bénévoles dans ce domaine.

TV

Reportage sur Imagina 2008 avec Monaco Info
Reportage sur le salon Imagina 2008 réalisé avec Monaco Info, la chaine de télévision du Gouvernement de la Principauté de Monaco : troisième et dernier episode d’Imagina Inside avec Monaco Info pour l’edition Imagina 2008. Au menu, quelques images des Imagina Awards, les derniers outils de Design Automobile d’Autodesk, les simulations de lumière et de vision humaine d’Optis, La solution d’urbanisme décisionnel citoyen présentée par les sociétés IGN, IGO et GVA, la spatialisation du son 3D chez a-volute,…

L’intégralité de cet épisode sur mon blog Explorateur Numérique en cliquant sur l’image ci-contre.

Rédacteur en chef : Thierry Apparu – Journaliste : Jean-Christophe Dimino – Consultant Monaco Info : Olivier Pavie – Caméra : Marion Billebaud – Sylvain Peroumal – Serge Premont – Son : Louis Borgia – Montage/Habillage : Sébastien Mezzadri – Copyright CENTRE DE PRESSE/MONACO INFO 2008 – Autorisation de diffusion accordée pour le site Explorateur Numérique.

Presse

Clin d'oeil :-) Cliquez pour télécharger la couverture et les deux premières pages du dossier (Photo d'Olivier Pavie extraite de la page 134 de l'Ordinateur Individuel N° 106 de Mai 1999)

Toujours journaliste quand l’occasion se présente de traiter l’information avec recul, pertinence et expérience.

Voici une très petite sélection d’articles que j’ai écrits sur mes sujets de prédilection.

 

 

Du cloud personnel au cloud professionnel, paru dans le supplément numérique LE PARISIEN/Aujourd’hui en France du 20 Juin 2012.

iCloud, Dropbox, Gmail ou autres “services Cloud personnels” riment avec loisirs numériques. Le Cloud d’entreprise doit atteindre l’objectif d’une société : le travail de groupe, dit “travail collaboratif ” plutôt que le simple échange de données telles que photos ou documents bureautiques.

L’article complet à lire :  Extrait du supplément numérique LE PARISIEN/Aujourd’hui en France – Du Cloud personnel au cloud professionnel – par Olivier Pavie – 20 Juin 2012 – tous droits réservés

 

 

 

 

 

Maison 2.0, L’Informaticien Juillet/Août 2008Cliquez sur l'image pour charger la première partie du dossier. (Partie 1Partie 2)

…LES SERVICES TIRENT LE MARCHÉ… Manifestement les services vont tirer le marché. D’autant plus lorsqu’il s’agit du marché domestique. Ce qui tire le CPL, ce sont ses augmentations de performances et la nécessité absolue de trouver une formule fiable pour diffuser la vidéo, qui plus est en HD, dans l’ensemble de la maison sans recourir à tout prix au Wi-Fi dont les caractéristiques peinent à rivaliser avec quelque chose a priori simplissime : utiliser les fils électriques de la maison comme support de média.
On le verra, cette technologie présente en revanche encore quelques lacunes et consomme trop d’énergie pour être exploitée en «domotique » ». Bref, le marché de CPL décolle, car il répond à la demande croissante et ce n’est pas du tout une utopie.

 

Sophia Antipolis Silicon Valley à la Française ? dans Solutions & Logiciels N°1 de Mars 2008

Cliquez sur l'image pour télécharger le dossier d'Olivier Pavie sur Sophia Antipolis publié en Mars 2008

…De la R&D, essentiellement
La recherche et le développement caractérisent principalement le tissu économique local. Pas ou peu de marketing et encore moins de services de communication, fonctions souvent assurées sur Paris. C’est le cas des plus grosses SSII dont les principaux clients et services décisionnaires sont effectivement en majorité sur la capitale comme c’est aussi le cas des filiales ou départements de grosses structures liées à la R&D. Toutefois, des structures telles que l’Université de Nice Sophia Antipolis dans laquelle le Conseil Général des Alpes Maritimes investit lourdement, l’INRIA, des instances comme le W3C et l’ETSI, des écoles comme Eurecom, l’école des Mines, l’école Universitaire Polytechnique, …

Sophia pour qui ?
Lorsqu’on lui demande quelles entreprises peuvent s’implanter à Sophia Antipolis, le sénateur Pierre Laffitte, fondateur de la technopole en 1964 répond : «venez si vous avez de grandes ambitions…

…Sophia Antipolis, c’est aussi ça: le technopôle et la technopole, mêlant recherche et développement, universités et industries dans un contexte que l’on pourrait presque qualifier de protectorat tant il parait fermé et opaque. Manque de communication? Manque de synergies ? Le problème de Sophia, s’il existe…

Réseaux Sociaux dans l’entreprise, L’Informaticien Décembre 2005Cliquez sur l'image pour charger le dossier en entier

Extrait d’un encadré dans l’article

« Ce n’est pas la technique qui bouleverse l’organisation, mais les modes de management »

Pierre Musso, professeur de sciences de l’information et de la communication à l’université Rennes II, est chercheur au LAS Rennes 2 et à LIRE-CNRS Lyon.

L’Informaticien : Que pensez-vous des réseaux sociaux en entreprise. Ne croyez-vous pas qu’il y ait des dangers de sectarisme, d’élitisme, etc?

Pierre Musso : Tout d’abord, il faut souligner que les entreprises exploitent de plus en plus de systèmes d’information. Il s’agit désormais d’outils stratégiques pour ne pas dire d’un quasi facteur de production, ou en tous cas de productivité. Je pense qu’une société qui n’a pas un bon système d’information a des soucis à se faire. Cela s’accompagne d’un discours managérial généralisant et c’est là, je pense, qu’il y a un risque: en effet, les réseaux horizontaux, ça supprimerait la hiérarchie, tout le monde peut parler à tout le monde sur le même plan d’égalité, tout deviendrait fluide, rapide et transparent, etc. Là, je pense qu’il y a beaucoup d’illusions et que ces systèmes d’information si performants soient-ils, ne suppriment ni les hiérarchies, ni les organisations verticales…

Dossier IPTV et HD, L’Informaticien Juillet/Août 2006

Cliquez sur l'image pour charger le dossier complet sur l'IPTV et les conditions de la HD…Avec la télévision, la principale question que l’on est amené à se poser lorsqu’on connaît la manière dont travaille un réseau, c’est l’approche qu’il est nécessaire de mettre en place au moment où l’on se pose la question du simple changement de chaîne. C’est a priori simple mais comment basculer en moins d’une seconde d’un flux de 3 à 4 Mbps pour de la résolution standard et jusqu’à du 12 à 20 Mbps pour de la HD…

Extrait d’un encadré du dossier IPTV et HD

Jean-Christophe DESSANGE, Responsable Europe pour l’IPTV chez Cisco

« Cisco est fournisseur d’infrastructure Carrier IP/Ethemet pour la diffusion IPTV d’opérateurs. Pour certains, ce ne sont pas moins de 750 noeuds de raccordement qui assurent la distribution de la télévision en mode multic8st auprès d’un potentiel de 2 millions d’abonnés desservis. Les problématiques actuelles du développement
de l’IPTV concernent le temps de réponse du changement de chaîne, la convergence rapide en cas de perle de lien ou de routeur et la validation de la requête de demande de réception de chaîne TV pour garantir au diffuseur que le demandeur a bien le droit de demander J’opération en question… »

Cadrage Videopodcasting dans le Magazine Création Numérique de Juillet/Août 2006Cliquez sur l'image pour télécharger le dossier complet

…Un Videopodcast, c’est avant tout un scénario, de la prise de vue, du montage, de la postproduction et, au final, un film (un court, voire un très court-« métrage », en général). Certes. Mais qu’est-ce qui va alors distinguer une vidéo d’un vidéopodcast ? Son mode de diffusion, et, avant cela, le format physique : la résolution et le format umérique vidéo du fichier.Si vous vous préoccupez du référencement dans iTunes et que vous voulez vous adresser à la fois au monde PC et Macintosh, c’est le MPEG 4 qui sera retenu. Le format Flash Vidéo (FLV) est toutefois en train de se répandre car il présente divers avantages dont celui d’atteindre 90 % du marché des navigateurs grâce à sa base de modules Flash Player installée. Il n’est en revanche pas reconnu par iTunes. Par ailleurs, les outils de production de ce format à partir de vidéo numérique sont encore limités et souvent onéreux. Cela sans compter que des hébergeurs gratuits comme Google Video ne l’acceptent pas, ou pas encore.
Le format WMV de Microsoft…

…L’avis de Loïc Le Meur & Bertrand Lenôtre
Plutôt que de répondre directement, sous forme d’entretien, à notre demande d’informations en matière d’indications sur le marché du podcasting et du videopodcasting, Loic Le Meur s’est rendu …

Dossier l’Après 3G, dans l’Informaticien de Novembre 2006

…La problématique des opérateurs est donc de continuer à proposer de nouveaux services innovants tout en les couplant à une bonne rentabilité. Il ne faut pas oublier, comme le fait remarquer Jean Louis Constanza (NDLR : à l’époque Patron de Ten Mobile), que la 3G, depuis la vente des licenceCliquez sur l'Image pour télécharger le dossier complet sur la 3Gs UMTS par les États, a coûté plus de 30 à 50 milliards d’euros aux opérateurs et équipementiers en Europe sans qu’une seule application liée à cette licence n’ait réellement été exploitée depuis lors …
Accorder du crédit à ces propos est d’autant plus intéressant que ce qui caractérise l’offre de Ten-Mobile, ce sont des services data illimités (GPRS) comme le push mail compatible Outlook et Windows Mobile ainsi que Hotmail et Messenger illimités pour des prix forfaitaires très réduits. Une politique qui va dans le sens de l’usage d’applicatifs…