Explorateur Numérique sur RCF : les grandes manoeuvres de Microsoft

Microsoft logo officiel

Après moulte licenciements inédits dans son histoire, Microsoft virevolte dans ses annonces. Olivier Pavie décrypte les grandes manœuvres de Microsoft, ou tout du moins la stratégie du célèbre éditeur qui équipe encore plus de 85% des ordinateurs de la planète avec Windows.

Podcast diffusé sur RCF Méditerranée avec la participation de Roland Dubois

 

Microsoft est dans les grandes manœuvres. Après avoir annoncé se diriger vers Android pour le monde des tablettes et du mobile au mois de Juin, et après avoir lancé Windows 10 en Juillet 2015, il annonce Office 2016 pour dans quelques semaines. Toute la chaîne des terminaux, qu’ils soient mobiles ou fixes se trouve impactée, sans compter que la version d’Office pour Mac est elle aussi sortie au premier semestre 2015.

Le fil conducteur ? Le Cloud ! Eh oui ! Microsoft a investi des dizaines de milliards de dollars dans des centres serveur Cloud sur toute la planète. Il est le premier hébergeur de données au monde à avoir mis en place la norme ISO 27018 qui garantit non seulement la sécurisation des données sur leur accès mais aussi sur leur intégrité, le respect des données à caractère personnel, le respect des zones territoriales à l’échelle de l’Europe, la réplication des données sur deux centres serveurs au moins pour garantir un accès à 99,99% aux données sur l’année, etc.

Bref, si on y regarde à deux fois, les infrastructures tentaculaires de réseaux et de serveurs déployés dans le monde montrent qu’il existe l’équivalent d’un réseau d’entreprise hypersécurisé à l’échelle de la planète avec de nombreux services et quand je dis d’entreprise, il faut comprendre que cette énorme machine est capable de gérer l’informatique de dizaines de millions d’entreprises sur chaque continent, de manière totalement isolée et sécurisée pour chacune d’entre elles.

Ajoutons à cela qu’avec Windows 10 et la politique de mise à jour gratuite des postes sous Windows 7 et Windows 8, Microsoft séduit à nouveau les entreprises dans leur globalité, tout en intégrant dans ce fameux Windows 10, tout ce qui sera le mieux étudié pour se connecter à l’énorme machine Cloud de la manière à la fois la plus pratique et la plus sécurisée.

Et enfin, on ajoute désormais Microsoft Office dernière version qui va tirer au mieux parti de l’énorme infrastructure en termes de services. Et là, je parle pour les professionnels, car Microsoft Office, ce n’est plus uniquement Word, Excel et autres PowerPoint. Dans le modèle Office Cloud pour les entreprises qui s’appelle Office 365 Business Premium, ou Office 365 Entreprise, vous avez désormais une messagerie professionnelle sécurisée avec synchronisation des contacts et calendriers, un réseau social d’entreprise qui s’appelle Yammer, Skype Professionnel, Onedrive Pro et j’en passe.
Bref, Microsoft Office n’a plus grand intérêt à être acheté en boîte puisqu’il est accessible via un abonnement Cloud qui va coûter entre 8 et 12€50 par mois pour disposer à la fois en permanence de la toute dernière version d’Office, mais aussi des services en ligne de messagerie sécurisée, de video et audio conférence, de stockage d’au moins 1 teraOctets dans un disque externe, etc.
De plus, Office n’est payant que sur PC ou Mac et peut être installé sur 5 postes par compte, il est gratuit sur Android et IOS pour iPhone et iPad…

Pour le consommateur final, et en l’occurrence l’entreprise, qu’est-ce que cela signifie ?

Concrètement, en trois ans à peine, Microsoft a totalement revu ses modèles économiques et technologiques pour résoudre l’équation des entreprises : investissements possibles en baisse, nécessité de disposer d’outils de haut niveau de manière agile, sans engagement à long terme avec un dimensionnement dynamique du nombre de postes, des économies sur la maintenance, etc.
Il s’agit d’un vrai réveil du géant, et c’est plus qu’un réveil, c’est une machine à professionnaliser l’informatique de toutes les entreprises. Je n’ai pas cité tous les services, mais il faut savoir que les fondations de cette vaste opération Cloud tiennent dans un dispositif que Microsoft a appelé Azure et que cette machine est elle-même l’hébergeur des solutions Office 365 et des nouveaux services à venir. Si le colosse avait des pieds d’argile, il s’est fait une cuirasse d’acier et cela est dû à l’arrivée de son nouveau PDG Sadya Nadella en Janvier 2014 qui a remplacé le longtemps décrié successeur de Bill Gates, Steve Ballmer. A son arrivée, Nadella a fait mal à Microsoft sur le plan humain avec des licenciements en masse. Aujourd’hui il a transformé l’entreprise qui peut se targuer d’avoir dépassé Google de loin au moins sur ce qui est informatique d’entreprise.

RCF-Chronique-Explorateur-Numérique-Olivier-Pavie

Continuer la lecture...

Impression 3D, de quoi s’agit-il, à quoi cela sert-il ?

olivier pavie
L’impression 3D est à l’industrie ce que la terre cuite est à la poterie : le but est de façonner des objets en 3D à partir de dessins réalisés en 3D sur un ordinateur. Une manière de matérialiser des objets à partir de l’image d’un objet un peu comme le professeur Tournesol l’avait fait dans Tintin et le Lac aux requins. Un genre de photocopie 3D.
Bref, ce qu’il y a d’intéressant dans l’impression 3D, c’est qu’elle sert à fabriquer des objets avec une imprimante 3D, ce qui permet non seulement de reproduire des pièces de toutes formes, mais aussi des assemblages de pièces tellement précis que l’on peut imaginer une précision allant jusqu’à la fabrication de pièces que vous imprimez avec leur articulation fonctionnelle. Par exemple une paire de lunettes sans les verres mais avec des branches qui se plient. Ceci en une seule opération…
Dans sa rubrique « Explorateur Numérique », Olivier Pavie, consultant et écrivain/journaliste dans les nouvelles technologies nous détaille de quoi il s’agit.

Avec la participation de Roland Dubois de RCF Méditerranée.

http://www.rcf.fr/radio/rcf83/

 

Continuer la lecture...