Ecrans 8K, Oled et Micro-led

Alors que les écrans 4K se démocratisent dans les foyers, Olivier Pavie, consultant et formateur dans les Technologies, le Numérique et le Marketing Digital nous parle cette semaine des écrans de télévision 8K qui commencent à poindre le bout de leurs pixels. Alors pourquoi une telle nouveauté ?

Pourquoi du 8K ? Comme pour toute innovation, on peut se poser la question, mais ici, il faut voir les choses plus largement, ce qui est le cas de le dire. Certes la résolution 8K signifie 7680 pixels de large par 4320 pixels de haut. La 4K quant à elle signifie 3840 pixels de large pour 2160 pixels de haut. Le 8K est donc 4 fois plus de résolution que le 4K et du coup 16 fois plus que la HD.

Un ecran 8K Sony Full Led ZG9 en technologie classique LED avec un rétroéclairage LED complet, d'où l'appellation Full LED

A quoi cela peut-il servir ?

Pour l’instant la 8K est démonstrative ; il n’y a pas aujourd’hui de contenus disponibles dans cette résolution à part quelques-uns au Japon. Mais notez tout de même que cette résolution 8K signifie des images en 33 millions de pixels. Et là, vous constaterez que l’on trouve des appareils photo capables de prendre des photos jusqu’à une résolution de 50 millions de pixels comme les appareils reflex Canon 5DS et que beaucoup d’appareils photo haut de gamme ont une résolution d’au moins 30 millions de pixels. Les écrans 8K peuvent donc servir des besoins d’affichage très qualitatif, surtout en fonction de la technologie d’affichage utilisée, Oled ou micro-leds.

Technologie Oled ou micro-leds ?

Deux technologies de très grande qualité sont d’ores et déjà en concurrence pour l’affichage qui dépasse les classiques technologies LED. L’Oled est le plus connu. Originellement commercialisée par LG, la technologie Oled n’a pas besoin de ce que l’on appelle un rétroéclairage comme pour les écrans LED ou LCD qui utilisent des cristaux liquides. Chaque pixel ou point d’un écran Oled est ce qu’on l’on appelle auto-émissif. Chaque point agit en quelque sorte comme une lampe pouvant afficher toutes les couleurs possibles ou être éteinte. Ceci a pour résultat un noir parfait quand la lampe est éteinte alors qu’avec la technologie de rétroéclairage, il y aura toujours un halo de lumière qui arrivera à passer entre chaque point de couleur allumé ou éteint, ce qui ne permettra pas un contraste infini. L’Oled signifie Organic Light-Emitting Diode ou, en français diode électroluminescente organique. Le terme organique vient du fait que l’on travaille avec des matériaux issus de la chimie organique, c’est-à-dire de la chimie du carbone et de ses composés, naturels ou synthétique que l’on étudie au lycée.

Quelle différence avec les micro-leds ?


La technologie micro-leds est basée sur les leds ou diodes électroluminescentes. Les leds, ce sont des composants électroniques que l’on utilise depuis des décennies pour faire des voyants verts, rouges, jaunes dans les véhicules et sur plein d’équipements électroniques. On a tous une télévision qui a un voyant rouge allumé quand la TV est en veille. Bref, on le sait, depuis ces dernières, les usages des leds ont explosé avec l’arrivée des lampes à leds qui ont remplacé les lampes à incandescence, les lampes halogènes et les lampes fluo. Il y a même des lampes à leds qui changent de couleurs comme on le veut. Eh bien, les écrans micro-leds reprennent la même technologie mais pour faire des leds microscopiques de la taille d’une tête d’épingle. Si LG a pour fer de lance l’Oled, c’est Samsung qui a les micro-leds en fer de lance, à tel point qu’au CES de Las Vegas en 2019, Samsung a montré le premier écran 8K fait à partir de micro-leds.

Y aurait-il une bataille commerciale en préparation entre Samsung et LG ?

Samsung n’a jamais adopté l’Oled et a toujours poussé le concept du LCD le plus loin possible, notamment avec le Qled. LG a été le pionnier de l’Oled et a même réussi à fédérer Sony depuis près de 3 ans sur cette technologie, et même Panasonic y est passé ainsi que d’autres fabricants. Samsung est un géant qui va avoir lui aussi sa propre technologie d’autant plus concurrentielle de l’Oled qu’elle est plus fiable à long terme en matière de qualité des couleurs. Ce qui est intéressant, c’est quand même que les deux technologies vont pouvoir cohabiter car elles n’ont pas forcément que des applications concurrentes : on ne peut pas faire des écrans enroulables en micro-leds et en Old on ne peut par exemple pas faire des écrans ayant toutes les hauteurs et largeurs possibles et imaginables.

 

Bref, tant de choses encore à découvrir et à imaginer grâce à ces deux technologies. Le fait qu’elles soient utilisées en concurrence pour dynamiser la Télévision 8K n’est finalement qu’anecdotique.

 

Olivier Pavie avec la participation d’André Sanchis sur RCF Méditerranée

Note : la photo de l’écran 8K Sony Full Led ZG9 en technologie classique LED est avec un rétroéclairage LED complet, d’où l’appellation Full LED qu’utilise Sony. Ce n’est ni du Oled, ni du Micro-led.

Continuer la lecture...

Mise en conformité RGPD : 2019 ou rien

2019 ou l’année de la mise en conformité RGPD… Une année qui marque un tournant dans la responsabilisation des entreprises en matière de sécurisation de leur informatique et des données personnelles qu’elles stockent et traitent.

La loi RGPD a été promulguée le 25 mai 2018. Elle demandait déjà aux entreprises de passer à la mise en conformité RGPD. On parle de toutes les entreprises : très petites, petites et grandes, y compris les autoentrepreneurs, les commerçants, les artisans, professions libérales, associations, etc.

Pourquoi la mise en conformité RGPD et de quoi s’agit-il ?

Il s’agit d’une loi… C’est une obligation… Européenne… Il faut comprendre l’intérêt de cette loi avant de vouloir lui trouver une forme d’abus. Cette loi RGPD signifie Règlement Général de Protection des Données personnelles (des membres de l’union européenne). Son but est de préserver la vie privée des personnes. Cela doit leur permettre de gérer les informations qu’elles veulent bien partager, ou pas, à n’importe quel moment de leur vie. Chaque entreprise possède des données personnelles pour un usage interne comme le contrat de travail, le CV, les fiches de paie, etc. Mais elles ont aussi aussi des données sur l’intérêt que portent des personnes aux produits et services de l’entreprise. Souvent les entreprises ne se rendent pas compte de l’importance de ces données qui revêtent un aspect stratégique quant à leur activité. Les commerciaux et les professionnels du marketing quant à eux ont une bonne vision de cela.

La mise en conformité consiste à prendre conscience de la valeur de ces informations, de leur donner un indice de valeur et un niveau de protection adéquat. Il y a des données sensibles comme le numéro de sécurité sociale, les revenus, les données de cartes bancaires et de comptes, les opinions politiques et religieuses, les orientations sexuelles, les données relatives à la santé, etc. Ne pas se mettre en conformité fait prendre des risques à l’entreprise…

Quels risques pour une non conformité RGPD?

Cela commence par des risques d’amendes et des procès avec des personnes ou des groupes de personnes. Si les autorités n’ont pas tout de suite appliqué la loi RGPD pour tout le monde dès le 25 mai 2018, cela n’a pas trainé non plus. Deux semaines après l’entrée en vigueur de la loi, une première amende de 250.000 euros a été adressée à Optical Center pour une faille de sécurité non corrigée depuis 2017.  Uber s’est vu infliger une amende de 400.000 euros pour atteinte à la sécurité des données des utilisateurs, pas assez protégées, Bouygues Telecom, 250.000 euros, etc. Il est à noter qu’une association, l’ADEF, dont la mission est la mise à disposition de logements dans des résidences et foyers notamment pour des étudiants, des familles monoparentales et des travailleurs migrants, s’est aussi vu infliger une amende de 75.000 euros pour une mauvaise sécurisation des données.

On le voit, le cœur de la problématique est la sécurisation des données personnelles. Cela se comprend, comment penser qu’une compagnie d’assurance va garantir certains services si elle sait qu’une personne a des risques sur sa santé à court ou moyen terme ??? Une fuite de données par piratage, ou même par simple négligence n’est plus pardonné. Et la loi oblige même à déclarer ce genre de sinistre auprès de la CNIL (Commission Nationale Informatique et Liberté) dans les 72 heures.

Pourquoi encore parler de cette mise en conformité en ce début 2019 ?

Parce que beaucoup d’entreprises n’ont rien fait. Selon une étude réalisée par Kaspersky et Euler Hermes, 18 % des PME victimes de cyberattaques en 2018 étaient basées dans le sud-est de la France. Non seulement c’est dangereux pour l’entreprise, mais ne pas se protéger est devenu réellement illégal.

Quelles sont donc les conséquences de l’absence d’une mise en conformité RGPD

Perte de crédibilité, perte de clientèle, risques pour l’entreprises et ses employés. Les autorités n’aiment pas que des entreprises jouent avec le feu et prennent des risques avec leur activité et donc avec leurs employés. Ceux qui auront fait le nécessaire auront plus d’opportunités de se développer. On est dans une chaîne alimentaire. Les entreprises qui ne se soumettent pas à la loi RGPD ne pourront plus travailler avec les entreprises qui se préoccupent de leur conformité. Les risques de non-conformité au RGPD présentent des risques pour les entreprises qui sont en conformité et elles ne voudront pas travailler avec des entreprises qui ne s’en soucient pas.

Olivier Pavie

https://www.economie.gouv.fr/entreprises/reglement-general-sur-protection-des-donnees-rgpd

Continuer la lecture...

CES LAS VEGAS 2019 : tendances

CES LAS VEGAS 2019 : tendances

Le CES Las Vegas 2019 dans le Nevada aux Etats-Unis s’est achevé le 10 janvier dernier. Il s’agit du plus grand salon de l’électronique grand public au monde qui accueille les plus grands constructeurs mais aussi un écosystème de startups qui viennent présenter des produits pensés pour être innovants.

Le CES Las Vegas donne le LA chaque année au début de janvier en matière de grandes tendances technologiques. Cette année, écran plat enroulable, interface vocale de partout, voiture autonome et intelligence artificielle ont rempli de nombreuses allées du salon. Il faut néanmoins relativiser l’impact de tout ce qui est présenté. On est plus aujourd’hui dans le Lego technologique qui se base sur de l’existant et le fait évoluer.

Lego Technologique ?


Il n’y a pas de nouveauté révolutionnaire. Il y a des assemblages de technologies plus ou moins innovants, plus ou moins pertinents. Par exemple, s’il y a un écran enroulable chez LG qui est intéressant en 4K, ce n’est pas parce que les technologies qui y sont incluses sont nouvelles, c’est surtout parce que le concept veut présenter une télévision différente qui ne sert plus forcément que de télévision mais aussi de décoration d’ambiance sans dérouler l’écran dans toute sa verticalité : avec la technologie Oled, l’écran se déroule juste ce qu’il faut pour afficher un feu de cheminée réaliste sans prendre tout l’espace. Avec la qualité de l’écran à technologie Oled, les noirs sont si profonds qu’on peut s’y croire en sachant que le « pied » entre guillemets de la TV, est une très bonne chaîne HiFi capable d’accompagner l’image avec le son d’un bon feu.

Oled ou micro-led ?

Evidemment, ce n’est qu’un exemple. Dans une autre taille d’écran, on disposera d’une interface pour choisir la source des meilleures musiques pour les diffuser comme on le souhaite. Bref, une bonne idée dont le prix n’a pas été dévoilé : c’est le concept TV de l’année. Sinon, la 8K s’est invitée un peu partout, mais sans qu’il y ait de médias disponibles et la technologie micro-led, encore meilleure que l’Oled commence à montrer le bout de son nez.tendances CES LAS VEGAS 2019

Des interfaces vocales !

Les interfaces vocales supplantent plein d’interfaces dont on nous rabat les oreilles depuis des années. L’idée cette année est de commander sa TV à la voix pour regarder un film, passer sur Netflix, jouer aux jeux vidéo. Amazon, Google ont lancé les assistants vocaux de manière très agressive en 2018, en 2019, de nombreux gadgets et produits grand public en seront pourvus. Et c’est vrai que ça ne marche pas trop mal. Dans l’absolu, ces interfaces peuvent gérer la diffusion de la musique, la puissance de chaque lumière etc. Mais il faut néanmoins comprendre qu’avant de choisir un type d’interface, il faut qu’il y ait une compatibilité avec les technologies que l’on veut employer. Essayez de faire jouer de la musique Apple Music avec une interface vocale Alexa de chez Amazon qui vend aussi son propre service de musique en ligne ! Maintenant, Apple commence à vendre ses technologies aux constructeurs de TV, ce qui fait que l’on pourra utiliser Apple Music depuis un téléviseur. Tout bouge !

Des risques d’être sur écoute et qu’il y ait intrusion dans la vie privée ?

Les constructeurs ont pensé à la possibilité d’activer une écoute sensée améliorer la reconnaissance vocale et les services. Maintenant, vous avez un smartphone dans la poche, rien ne vous dit que vous n’êtes pas écouté en permanence… Pour les plus paranoïaques, certaines entreprises comme Snips ont développé des assistants vocaux qui ne sont pas connectés au réseau avec pour fer de lance le respect de la vie privée des utilisateurs ce qui a un intérêt de base : le respect du RGPD (Règlement Général de protection des données).

Du côté de la voiture autonome…

La voiture autonome est un grand sujet depuis plus de deux ans au CES Las Vegas. Ce qui est flagrant c’est que c’est un marché avant tout d’équipementiers, c’est-à-dire de compagnies qui vendent des équipements aux constructeurs automobile en première monte, c’est-à-dire pour être monté en usine lors de la production des véhicules, ou alors après, en équipement que l’on peut ajouter soi-même comme on l’a vu avec les autoradios, les GPS, etc. Les fabricants de haut-parleurs et de systèmes audio embarqués ont développé des technologies complémentaires qui évidemment intègrent la reconnaissance vocale mais aussi l’assistance au parking.

Un « Windows » pour la voiture

Dans les faits, la grande annonce, toujours entre guillemets, même s’il ne s’agit pas d’une plaisanterie, loin de là, est celle de Qualcomm, un des leaders mondiaux, entre autres, dans l’équipement des smartphones et donc de la communication mobile. Cette compagnie américaine a annoncé une plateforme, c’est-à-dire un genre de Windows ou macOS fait pour la voiture intelligente et autonome : Snapdragon Automotive Cockpit. Un environnement pensé pour interconnecter tous les équipements nécessaires avec une intelligence artificielle fournie par la compagnie. On ne peut pas détailler l’étendue des possibilités ici.

Le CES Las Vegas est un vaste sujet impossible à décrire en 5 minutes. Il faut retenir que ce qui est le cœur de CES de cette année sera standardisé sur tous ces marchés sous moins de 10 ans et largement répandu dans les cinq ans.

Olivier Pavie

Continuer la lecture...

Dormir… quand je veux… où je veux… c’est chouette

Dormir… quand je veux… où je veux… c’est chouette

 

Mes exemplaires d’auteur de « Dormir… quand je veux… où je veux… » sont arrivés !  Ce qui m’a décidé à écrire cet ouvrage / méthode, c’est de voir autour de moi tous les gens qui manquent de sommeil, à qui on parle de micro-sommeil réparateur et à qui on n’explique pas forcément comment gérer l’endormissement de manière efficace.

Ce qui m’a aussi décidé, ce sont des réflexions de personnel de l’air dans des long-courriers qui n’avaient jamais vu quelqu’un dormir aussi longtemps que moi. J’ai eu le compliment pour un vol effectué entre San-Francisco et New York. Endormi avant le décollage et réveillé à l’atterrissage. Une autre fois entre Paris et Saint-Martin dans les Antilles. Je me suis réveillé avec une couverture sur moi, regardant les autres passagers descendre de l’avion. la méthode Dormir quand je veux où je veux est arrivée ! ChouetteJe n’avais même pas assisté au décollage et ce n’était pas moi qui m’étais mis une couverture ! Très souvent je fais aussi des Nice-Paris en me réveillant à Paris et vice-versa. Bref, ça marche presque à tous les coups. Et si je dis presque, c’est que parfois, j’oublie simplement de penser à utiliser ma technique. D’autres fois, je la mets de côté pendant un temps, laissant divaguer mon esprit sur des sujets variés jusqu’à ce que je décide de m’endormir. Et là, je me rappelle à mon réveil avoir choisi de mettre fin à mes divagations (ou réflexions). De temps en temps, je m’y reprends deux ou trois fois pour que cela fonctionne : trop de choses dans la tête.

Lien vers l’article

Lien pour acheter l’ouvrage

Lien pour me contacter directement (presse, journalistes, blogueur·euse·s, …) : olivier@opavie.com

Continuer la lecture...

marketing de contenu : le bon choix

Stratégie, rédaction et conception, vous êtes ici au bon endroit pour définir et mettre en oeuvre une stratégie marketing de contenu.

Stratégie, rédaction et conception, vous êtes ici au bon endroit pour définir et mettre en oeuvre une stratégie marketing de contenu.Votre entreprise vend des produits et services techniques et technologiques et vous avez besoin de développer une stratégie de marketing de contenu pour le faire savoir ? Si vous êtes dans des métiers qui touchent à l’informatique, le web, l’électronique, l’électricité, les énergies renouvelables, la micro-mobilité et les nouvelles technologies en général, vous êtes au bon endroit.

Olivier Pavie est consultant en numérique, marketing et communication digitale, journaliste et écrivain dans les technologies. Il est aussi enseignant, formateur et créateur de plusieurs entreprises dans la presse, les services en informatique et la communication. Depuis 1996, il est l’auteur de nombreux articles et livres sur les nouvelles technologies telles que les réseaux, la vidéo numérique, Internet et les sites Web…, et d’autres sujets qui le passionnent.

Une grande expérience dans les contenus

Son expérience en tant qu’auteur d’ouvrages sur les technologies avec l’écriture de plusieurs dizaines de livres vendus à plus de 600.000 exemplaires, sert à des centaines de milliers de lecteurs en France, dans les pays francophones mais aussi au Royaume Uni, en Allemagne, en Italie et aux Pays Bas. Olivier a également collaboré et collabore avec plusieurs dizaines de revues spécialisées dans des domaines techniques et technologiques variés.

De culture scientifique, technologique et littéraire, Olivier Pavie réalise une prestation d’audit de vos besoins (stratégiques et opérationnels) et les chiffre. Cette première étape, permet d’avoir un aperçu global de ce que vous pouvez envisager comme réalisation(s) en ayant également une idée claire sur les coûts ; vous avez le choix de votre communication.

Des prestations à la carte

Il vous propose des prestations d’écriture de documents d’information technique et stratégique tels que :

  • Etude Stratégique pour le marketing de contenu
  • Etude éditoriale de site Internet avec objectif de référencement
  • Articles
  • Livres blancs et équivalents éditoriaux pour différents cas d’usage
  • Magazines
  • Dossiers de presse
  • Communiqués de presse
  • Cas clients
  • Tribunes
  • Scripts et réalisation de vidéos d’information
  • Etc.

Contact : olivier.pavie@valor.pro

Continuer la lecture...